Recherche karmique

Demandez une lecture de vie

Recherche Karmique Approfondie
faite en mars 2000 pour une jeune femme

Cet exemple s'applique également à la recherche karmique en abrégé 
mais celle-ci ne comportera
aucune référence
ni à votre vie actuelle,
 ni au
but de votre incarnation, ni symbole, ni recherches historiques

Si vous préférez, vous pouvez la télécharger (179 Ko)

NB : Le nombre de vies influençant la présente incarnation est différent pour chacun. Il dépend principalement du karma choisi et de la façon dont les leçons "karmiques" ont été assimilées.

Votre vie actuelle

Vous avez eu des " revers de fortune " qui vous ont souvent conduit au désespoir.

Vous ne devez pas vous laisser aller au découragement. Depuis quelques temps déjà, vous voyez une nette amélioration dans votre vie, due à une nouvelle orientation que vous avez prise.

Dans vos relations, vous avez des amis sur lesquels vous pouvez compter et qui vous aident beaucoup à mieux diriger votre vie : particulièrement une amie qui déjà vous a aidée à sortir d’une situation professionnelle délicate.

Cette situation est aujourd’hui un peu plus stable et surtout un peu plus motivante.

Malgré tout, ce n’est pas vraiment ce que vous auriez aimé faire. Plus de libertés et plus de responsabilités vous auraient mieux convenue.

Vos vies antérieures

Vous avez eu 18 vies en homme et 15 en femme.

8 d’entre elles sont prédominantes.

Dans les années 2500 avant JC, vous viviez dans le pays appelé aujourd’hui le Liban. Vous faisiez partie du peuple des Phéniciens. Vous étiez un homme qui s’occupait de " la gestion " de son village.

Vous étiez une sorte d’intendant. Vous vous occupiez de l’approvisionnement et sa conservation. Vous aviez également une connaissance des métaux précieux que vous vendiez aux pays voisins.

Vous étiez un homme riche et relativement influent, mais beaucoup de gens ne s’intéressaient à vous que par intérêt. D’ailleurs vous jouiez sur cet état de choses pour obtenir des passe droits.

Dans les années 1700 avant JC, vous viviez alors au Maroc. Vous étiez une femme qui appartenait au peuple qu’on a appelé les Amazones et qui a donné naissance au peuple berbère. Vous vous occupiez alors de tisser des étoffes et de confectionner des vêtements pour les nobles.

Vous mettiez un point d’honneur à créer des modèles originaux et votre travail était très apprécié.

Vous aviez été la nourrice des enfants d’une dame de haut rang et c’est grâce à elle que vous aviez pu acquérir votre " renommée ".

Vous aimiez ces enfants comme s’ils étaient les vôtres, n’en n’ayant pas à vous. Vous ne vous êtes jamais mariée, car vous ressentiez un besoin de liberté et d’indépendance. Vous ne vouliez pas vous soumettre à l’autorité d’un homme.

Dans les années 1220 avant JC, vous viviez alors en Crète. Vous étiez une femme encore. Vous vous occupiez de la " maintenance " du temple de Rhéa. Vous entreteniez le feu et receviez les offrandes des fidèles.

Vous étiez une prêtresse et vous n’accordiez aucun intérêt à autre chose que votre fonction. Vous vous considériez comme une messagère de la déesse et vous aviez des capacités médiumniques.

Vous dirigiez beaucoup de servantes et vous ne tolériez aucun faute, votre idéal religieux était même un peu sectaire et rigide.

Dans les années 100 avant JC, vous viviez alors en Bactriane et vous faisiez partie du peuple des Scythes. Vous étiez un homme, un guerrier qui parcourait les contrées alentour pour plus d’espace et plus de richesses pour votre peuple.

Ce n’est pas une vie positive car de par la nature même de leur civilisation les Scythes étaient très barbares et beaucoup d’exactions furent commises.

Dans les années 200 après JC, vous viviez en Gaule dans l’Ouest. vous faisiez partie d’un village qui pratiquait le druidisme. Vous vous occupiez de trouver les lieux telluriques pouvant convenir aux cérémonies et à l’édification de dolmens. Vous étiez un homme qui connaissait fort bien le nature et ses lois. Vous connaissiez aussi l’astronomie. Vous étiez un homme de savoir, mais qui restait éloigné des autres, car votre fonction importante mettait une bannière.

Dans cette vie, vous avez beaucoup souffert de manque d’affection et de chaleur humaine.

Dans les années 1200, vous viviez alors en Allemagne, dans ce qui est maintenant la Rhénanie. Vous étiez une femme, l’épouse d’un seigneur. Vous restiez souvent seule, votre époux étant souvent absent, passant son temps à guerroyer. Vous rêviez d’amour courtois, dont vous écoutiez le récit des chansons de geste.

Votre époux partit pour le 6e croisade, vous laissant seule une fois de plus. Vous avez rencontré un gentilhomme français venant de Toulouse et qui parcourait le monde.

Il vous parlait d’autres horizons et beaucoup d’amour. Vous êtes devenue sa maîtresse et vous songiez à partir avec lui loin de votre triste château.

Votre mari est rentré et découvrant la vérité, il vous a chassée, non sans avoir tué votre galant en duel.

Vous avez erré pendant des jours dans la forêt et désespérée vous vous êtes jetée dans le Rhin.

Dans les années 1680, en Amérique. Vous faisiez partie des émigrants écossais qui avait quitté l’Angleterre à cause de leur religion et de leur engagement politique. Vous étiez un homme, un négociant en étoffes du Nord de l’Écosse. Vous vous êtes installée en Nouvelle Angleterre et vous avez ouvert un comptoir où vous faisiez du commerce de fourrures avec les indiens.

Vous avez beaucoup appris d’une tribu Algonquin : leur culture, leur religion. Vous avez même épousé une femme indienne. Ce qui n’a pas été très bien perçu par vos compatriotes et vous et votre femme avez été mis à l’écart.

Dans les années 1850, vous viviez alors en Italie. Vous étiez un homme près de Florence. Vous aviez été l’élève d’un peintre et vous auriez souhaité en faire votre métier, mais votre père était mort à la Guerre de Crimée et vous restiez le seul soutien de votre famille.

Vous avez dû rentré à Turin et travailler comme maçon, ayant à votre charge votre mère et de nombreux frères et sœurs.

Quelquefois, vous songiez à " tout laisser tomber ", mais votre honneur était en jeu et vous avez poursuivi votre tâche.

Le but de votre incarnation

Vous êtes venue dans cette vie pour être plus près des autres et acceptez leur aide. Jusqu’à maintenant, vous avez eu l’habitude plutôt de diriger votre vie ou d’être asservie à des principes rigoureux.

Vous devez être plus à l’écoute des conseils.

Moins de méfiance vous aiderait.

Vous avez en vous un énorme potentiel. Vous devez le mettre au servie d’une cause et surtout le partage.

Votre symbole

Un morceau d’acier brut. Il doit être travaillé par le feu, qui le façonnera pour qu’il devienne une épée.

Cette épée pourra dénouer les situations difficiles.

Laissez vous forger par les événements : il ne s’agit pas de plier mais de s’adapter.

Conclusion de votre étude par channeling 

Ce qui me frappe le plus, ce sont les difficultés relationnelles que vous avez rencontrées dans 5 de vos vies, souvent à cause de votre attitude, quelquefois à cause des autres. Ce qui rejoint le 1er paragraphe du but de votre incarnation.

Vous avez, pratiquement à part égale, fait preuve de talents de gestionnaire et de talents créatifs et artistiques. Ce qui doit certainement " ressortir " dans votre vie actuelle.

Comparaison avec votre étude astrologique 

Presque toutes vos vies se retrouvent dans votre thème karmique, et surtout votre vie crétoise !

J’ai surligné chaque passage et ajouté une note pour chaque concordance.

Thème karmique

Votre Ascendant dans les Gémeaux
Le signe des Gémeaux symbolise en Astrologie le Moyen Âge en Allemagne, 
la Sardaigne et les États Unis.

Avant d'analyser les Ascendants individuellement, nous voulons expliquer leur signification. L'Ascendant est le signe montant à l'Est au moment de la naissance. Au sens propre du terme, cela représente ce que nous attendons de la vie ; cette impression nous accompagne le long de la journée et donc influence à sa manière les événements et rencontres. L'Ascendant donne sa signification aux énergies qui agissent dans notre thème. Il nous décrit face à notre entourage en tant qu'une partie de notre identité. On peut se demander ce qui différencie l'Ascendant de notre signe du zodiaque appelé Soleil et représentant le noyau de notre personnalité. Difficile de faire une différence entre notre moi intérieur et notre personnalité, celle-ci perçue aussi par les autres. Il s'agit d'essayer de vivre les caractères positifs d'un signe et de les harmoniser avec les énergies et les besoins. Mais parlons un peu de vous...

Avec un Ascendant en Gémeaux, vous serez toujours à la recherche de votre vraie personnalité ; dualité propre aux Gémeaux qui vous fera être tantôt l'un tantôt l'autre, que ce soit dans votre façon de penser ou dans vos sentiments.

Vous êtes une extravertie, éloquente et curieuse de tout. Vous avez encore le sentiment de ne pas arriver très loin. Il vous faudra regarder à l'intérieur de vous au lieu d'absorber comme une éponge les impressions et opinions de votre entourage.

En ne changeant pas cette façon d'être, on finira par ne plus vous considérer, vous êtes si versatile. Vous vous identifiez trop aux nouvelles expériences. Parfois, vous avez un complexe d'infériorité mais c'est seulement parce que vous avez une imprudente tendance à l'angélisme au lieu d'analyser à fond l'interlocuteur. On vous accuse d'être trop superficielle bien que vous possédiez un esprit bouillonnant aux nombreuses relations. Le hic avec un Ascendant en Gémeaux, c'est le manque de but.

Ne vous moquez pas autant des autres !

Faites face et ordonnez tranquillement vos idées. Alors vous aurez l'assurance que vous possédez déjà par votre art du discours.

Votre Soleil dans le Bélier
Le signe du Bélier symbolise l’Angleterre, l’Allemagne et les Indiens d’Amérique

Signe de feu, le Bélier est régi par Mars, premier signe du zodiaque. Nous trouvons ici les forces primaires de la vie. Le Bélier représente le commencement et ne se préoccupe pas du passé. Il veut aller de l'avant. La personnalité du Bélier comporte d'immenses potentiels en énergie et en "envie de faire". Le Bélier est un signe cardinal, cherche sans arrêt de nouvelles voies, fait un travail de pionnier. Le problème est peut-être son manque d'endurance, car il n'aime pas se consacrer longtemps à un sujet.

S'ils pouvaient apprendre à concentrer leur énergie sur un sujet, ils pourraient avoir du succès. Ils ne réfléchissent pas longtemps et agissent tout de suite, oubliant un peu leurs semblables, risquant de se trouver seul en haut de la pyramide, une fois le sommet atteint. Tout ça parce qu'ils vont trop vite et que personne ne peut les suivre... Ils oublient certains détails importants et s'étonnent de ce qui leur arrive si ça ne marche pas comme ils l'entendent. C'est pour cela qu'ils doivent planifier avec soin leurs actions et accepter le travail en équipe. Il ne faut pas qu'ils ignorent les conseils bien intentionnés, car on ne leur veut que du bien.

Leurs ambitions leur demandent d'atteindre les buts fixés et de fournir des résultats concrets. Leur qualité de "meneur" est appréciée et suscite du respect 1, ce qui est pour eux fondamental. En allant vers leurs semblables avec un peu plus de diplomatie et de sensibilité, le succès leur est assuré, car la qualité la plus positive chez un Bélier est de ne jamais renoncer.
1
Vies phénicienne, gauloise et crétoise

Votre Noeud Lunaire Nord dans le Capricorne
Le Capricorne symbolise (avec le Bélier) l’Angleterre

Votre défi dans la vie est d'essayer de trouver la maturité et de vous séparer définitivement de votre comportement trop infantile.

Dans une vie passée, vos humeurs vous rendaient invivable pour votre entourage et vous refusiez catégoriquement de remplacer vos faiblesses par un comportement réfléchi et conséquent. Vous transformiez la vérité selon vos besoins et étiez furieuse si tout ne se passait pas comme vous l'aviez prévu 2 . Vos réactions impulsives, sans logique, finissaient par se retourner contre vous. Et finalement, par peur que votre comportement ne soit sanctionné, vous vous êtes retirée et cachée dans votre coin, évitant la communauté 3 . Vous souhaitiez qu'il en soit ainsi pour toujours.
2 Vie crétoise probablement
3 Vie gauloise

Mais maintenant, le temps de la transformation est arrivé !

Votre mission est de trouver votre place dans la société et de vous prendre au sérieux. Sortez de chez vous et confrontez-vous aux résultats de vos actes. Cela vous formera un caractère réfléchi et mûr. Vous ne pouvez pas prendre la fuite plus longtemps et devez rassembler votre courage pour prendre les responsabilités que personne ne peut prendre à votre place.

Votre Nœud Lunaire Nord en Maison VIII

Dans cette vie, vous devrez développer une indépendance face aux biens matériels . La mort, qui est mise en relation avec la huitième Maison, symbolise ici la fin des comportements futiles qui ne font qu'entraver votre développement. Il s'agit de se dégager de cette sécurité bien-aimée et, avec courage et force, de suivre de nouvelles voies, pour faire des expériences d'une autre nature. Vous devez chercher dans votre vie des situations extrêmes, grâce auxquelles vous découvrirez votre moi et pourrez vous libérer de votre nécessité matérielle. Débarrassez-vous de la rigidité des temps passés , sinon les batailles que vous devrez menées n'en seront que plus difficiles.

Particulièrement dans le domaine sexuel, vous devrez reconnaître que le don de soi et le vécu émotionnel peuvent conduire à la transformation. Laissez-vous guider pas vos instincts, vous trouverez alors, au fond de votre être, un immense réservoir d'énergie.

Votre Nœud Lunaire Nord en carré avec votre Soleil

Vous refusez encore de comprendre les leçons de la vie et d'en tirer les conséquences. Vous créez votre propre stress en courant derrière le succès et ne voyez pas que vous devez changer certaines facettes de votre comportement. On pourrait même dire que vous voyez trop les détails et que vous manquez parfois l’ensemble des situations. Regardez de plus près le problème posé par cette position du Soleil et dites-vous que vous aurez toutes les chances de réussir, si vous arrivez à ouvrir les yeux. Vous auriez besoin de vrais amis, qui vous donneraient des conseils utiles 4 et n'auraient pas peur de vous dire vos quatre vérités.
4 Cf. Le but de votre incarnation

Votre Noeud Lunaire Nord en sextile avec votre Vénus

Des bases positives vous permettent d’aborder la vie de façon à profiter de l’aide des autres 5 . Même si vous pouvez avoir tendance à prendre les choses comme elles viennent, et passez souvent à côté de bonnes opportunités à cause de votre paresse, vous êtes présentement satisfait de votre existence et ne voulez pas nécessairement atteindre un niveau plus élevé. Si vous désirez devenir plus active, développez votre créativité et vos talents artistiques 6. Cela vous apportera plusieurs expériences satisfaisantes.
5 Cf. Le but de votre incarnation
6 Même remarque

Votre compréhension de la façon de donner et de recevoir vous donne la force de prendre soin de ceux qui vous entourent, lorsqu’ils en ont besoin. Vous appréciez le côté plaisant de la vie mais seulement en compagnie des autres. Les rapports avec les gens sont très importants pour vous 7, car ils constituent le meilleur moyen de satisfaire votre besoin d’harmonie.
7 Cf. Le but de votre incarnation

Votre Nœud Lunaire Nord en sextile avec votre Neptune

C'est un très bel Aspect, qui vous donnera la sensibilité nécessaire pour fonder de profondes relations humaines. En demeurant en contact avec votre âme et vos rêves, vous vous sentez à l'aise dans votre routine. Vos intérêts pour la musique, la poésie et le mysticisme vous amènent à critiquer votre vie, spécialement concernant le rôle que vous y jouez. Un attrait pour un entourage harmonieux vous empêchera de satisfaire vos besoins, et cela aux dépens des autres. Votre sens particulier pour l’amour et le côté tendre de la vie vous procure de merveilleuses heures de plaisir. Une fois votre confiance gagnée, vous n’avez aucun problème pour vous ouvrir et vous vous laissez volontiers dévoiler par les autres. Votre capacité de maintenir la balance entre votre ouverture et votre isolement devrait vous couronner de succès.

Votre Nœud Lunaire Nord en trigone avec votre Pluton

Votre habileté à anticiper les conséquences des événements vous empêche de prendre d’importantes décisions sans avoir tout d’abord bien réfléchi. Même si tout ne fonctionne pas à la perfection, vous reconnaissez l’importance de modifier constamment des comportements qui ne conviennent pas et également de vivre dans le temps présent.

Des sujets essentiels comme la mort, la réincarnation et la sexualité ne sont pas tabous dans votre environnement. Il est important d’aller au fond des choses, d’où votre insatisfaction avec les explications superficielles. L’exploration des profondeurs de votre structure mentale a stabilisé votre personnalité et vous a familiarisé avec les hauts et les bas de la vie.

Votre Lune Noire en Sagittaire
Le Sagittaire symbolise la Phénicie et le Maroc.

Votre ambivalence et votre défi résident dans votre rapport avec les vérités supérieures, les convictions religieuses ou morales. Vous pourrez refuser d'adhérer à toute forme d'enseignement par réticence envers tout dogmatisme intellectuel. Vous préférerez alors vous réfugier dans un conformisme qui pourtant ne vous comble pas car vous ne pouvez véritablement adhérer à la morale admise et aux normes en vigueur 8. Vous vous remettez sans cesse en question, rejetant le confort moral des vérités toutes faites, ce qui anime en vous une quête de sens et d'ouverture spirituelle.
8
Cela est certainement dû à votre vie crétoise.

Le rapport aux vérités d'ordre supérieur est radical et tranché, que vous fassiez preuve d'un athéisme récalcitrant à l'idée de divinité ou que, disciple d'une vérité unique, vous n'en deveniez le défenseur, parfois fanatique et toujours prosélyte. Le domaine de la foi peut donc être interdit ou au contraire se vivre intensément 9. Votre problème est d'adhérer au consensus moral de votre temps. Dans le domaine religieux, vous serez plutôt adepte de l'hérésie (bien que vous ayez pu être inquisiteur dans une vie antérieure) ou d'un courant spiritualiste ou intellectuel minoritaire prônant une philosophie hors norme. Vous pourrez en venir à ériger vos propres dogmes, instaurant un culte, une école, un mouvement intellectuel ou philosophique par lequel vous singulariser. Vos idées vont souvent à contre-courant de la société mais un profond désir d'exercer une autorité morale ou simplement de comprendre vous anime. Vous devrez dépasser vos contradictions pour trouver un sens aux choses.
9 Cela est
également dû à votre vie crétoise.

Bien que l'étranger, l'ailleurs vous fascine, vous pourrez avoir une certaine crainte de l'inconnu et un rejet xénophobe. Vous aurez un karma à régler ou à dépasser dans votre relation avec l'étranger.

Votre Lune Noire en Maison VI

La notion de service et d'utilité est l'objet d'une attitude ambiguë chez vous. Un certain complexe d'infériorité peut paradoxalement vous faire rejeter toute situation servile et routinière bien que vous ayez un profond désir de vous rendre utile. " L'humble " vous fascine et vous observez avec un profond respect l'univers des domestiques, des subalternes, des petites gens et des travailleurs sans doute en raison d'un vécu antérieur lié à ces fonctions 10. Les détails, la classification, la routine et les travaux d'organisation vous font horreur et vous avez tendance à rejeter toute forme de limites et de contraintes. Vous alternez entre une attitude brouillonne et empirique et un excès d'ordre et de méthode pouvant vous mener à un comportement tatillon et maniaque. Excessivement perfectionniste, vous pouvez développer un comportement obsessionnel à l'égard de l'imperfection formelle ou d'un dysfonctionnement organique. Vous suivez difficilement un régime ou un traitement car l'idée que vous êtes un organisme vivant vous met profondément mal à l'aise.
10
N‘étiez-vous pas nourrice au Maroc ?

Toutefois, vous pouvez aussi positiver cette tendance par l'intérêt pour la médecine, la santé, l'hygiène et les thérapies.

L'univers professionnel et social est souvent un domaine névralgique dans votre vie, vous pourrez vous y distinguer en créant une nouvelle méthode ou en excellant dans une spécialité rare, une nouvelle technologie, ou en bouleversant des codes établis et des idées reçues. Vous devrez dépasser une contradiction entre le rejet de toute forme de contrainte et le désir profond d'être utile à la société. Il y aura une rectification karmique relative à l'insertion sociale et un karma à résoudre ou à dépasser dans la vie professionnelle ou la santé.

Votre Lune Noire en opposition avec votre Ascendant

Vous risquez de rencontrer des problèmes de couple. Vous pourrez aussi bien ne pas trouver à vous marier que perdre votre conjoint, mal vivre les rapports avec lui par suite d'incompréhension que l'on n'avoue pas, le tromper ou être trompé par lui 11.
11
Une réminiscence de votre vie allemande ?

Les associations en général présentent des difficultés.

Votre Lune noire en trigone avec votre Soleil

Vous avez une confiance innée en vous, vous ne laissez pas les autres écraser votre personnalité.

Vous pouvez trouver un homme conforme à vos désirs.

Il y a promesse d'épanouissement de personnalité vers la quarantaine, donc d'un changement de vie extérieure, s'il y a eu des difficultés à vivre avant.

Votre Lune Noire en carré avec votre Vénus

Vous êtes confrontée à des obstacles affectifs que vous devez résoudre. Vous pouvez avoir à assumer des charges affectives, avoir des problèmes sentimentaux à vivre pour vous donner une autre approche de l'amour, car vous avez quelque chose à faire évoluer dans le domaine sentimental 12. Il vous faut peut-être passer de l'amour passion à l'amour harmonie, de l'amour subi à l'amour que l'on choisit. L'amour que vous vivez ne correspond pas à ce que vous voudrez en première partie de votre vie.
12
Cf. paragraphe 1 de la conclusion de votre étude par channeling

Votre Lune Noire en carré avec votre Pluton

Vous rencontrez des difficultés de vie dès l'enfance, des situations à vivre avec des changements que vous maîtrisez mal et dont la perspective vous angoisse, car vous ne savez pas quand ils arriveront ni comment ils se passeront. Vous pouvez donc, pour calmer votre angoisse, vouloir prendre les choses en mains et provoquer vous-même les changements de vie que vous sentez venir, mais ce n'est pas forcément une bonne solution, car, si ce n'est pas le moment prévu par la vie, vous pouvez vous trouver dans une situation difficile.

Il faut laisser faire le destin et attendre qu'il mette les choses en route. Cela fait une vie mouvementée, avec des épreuves d'origine karmique.

Votre Part de Fortune dans le Cancer
Le signe du Cancer symbolise l’Écosse, les civilisations matriarcales.

L'énergie dans le Cancer s'exprime par le désir d'être activement impliqué dans une création complexe et profitable à la société. Par exemple, l'organisation d'un projet, l'entretien d'un jardin, l’éducation d'un enfant 13, etc. De telles activités vous permettent de sentir que vous faites partie d'un ensemble et de savoir où se trouve votre place.
13 Vie au Maroc

Ne pensez plus que vous faites tout de travers. Vous devez justement vaincre les craintes que vous ressentez afin de pouvoir savourer la vie malgré son imprévisibilité... Alors, vous pourrez contribuer aux changements et ainsi exercer un contrôle. Mais vous devez d'abord prendre conscience de cela. Dès que vous aurez vaincu vos craintes, engagez-vous avec joie dans le bien-être de votre famille. Vous découvrirez la signification de "se sentir utile" et créez une atmosphère chaleureuse au niveau amoureux. Cette découverte vous apportera une immense joie.

Vous pourriez ensuite avoir des problèmes à surmonter vos craintes et des difficultés à montrer vos sentiments. Il faudrait donc analyser votre relation avec vos parents en ce qui concerne l'origine de votre incertitude. Prenez soin de votre vie privée surtout lorsque vous accomplissez un travail fatigant.

Votre Part de Fortune en Maison III

Vous trouvez le bonheur dans votre vie lorsque vous pourrez vous mesurer intellectuellement à votre entourage, et appréhender de nouvelles connaissances scientifiques. Pendant que vous essayez de comprendre comment les autres raisonnent, vous découvrez plus en profondeur votre identité. Temporairement, vous êtes en mesure de vivre plusieurs existences en même temps, vous identifiant à la personne qui se trouve en face de vous, et essayant de comprendre sa façon de penser.

Il est important pour vous de recevoir des réponses aux questions que vous vous posez et de pouvoir faire des observations intéressantes. N'existe-t-il rien de plus beau à vos yeux que le sentiment d'avoir appris quelque chose de nouveau ? C'est pourquoi vous préférez une richesse d'esprit à une autre matérielle. Vous êtes satisfaite lorsque vous pouvez élaborer de nouvelles méthodes ou encore analyser des faits assez complexes. Vous cherchez alors à vous rendre utile, en travaillant intellectuellement, pour résoudre les problèmes posés ou leur apporter une amélioration. Par exemple, vous pourriez avoir un emploi dans la communication ou dans l'étude des ressources humaines. Vous vous fiez à votre logique qui vous permet de créer des situations claires, même au niveau des relations humaines. Tout cela vous est absolument indispensable grâce à vos multiples talents et à votre culture.

Vous préférez vous occuper des petites tâches quotidiennes enrichissant votre sens pratique et, sans nécessairement posséder une instruction classique, vous comprenez les principes fondamentaux de la philosophie. Vous veillez à recevoir, pour votre esprit, le plus de stimulations possibles, sans lesquelles, vous ne pourriez développer votre potentiel.

Quelques référence historiques

2500 avant JC - Phénicie

Phénicie

Antique nom d'une étroite bande de terre sur la côte orientale de la Méditerranée, correspondant en partie au Liban d'aujourd'hui. Ce territoire, d'environ 320 km de long et de 8 à 25 km de large, était barré à l'est par le mont Liban. La frontière sud en était le mont Carmel!; celle du nord était probablement le fleuve Éleuthère, appelé aujourd'hui le Kebir (ou Oronte) et qui forme la frontière nord du Liban.

Origines antiques

Bien que ses habitants possédaient une civilisation homogène et se considéraient eux-mêmes comme une seule nation, la Phénicie n'était pas un État unifié mais un groupe de cités-États, dont l'une dominait habituellement les autres. Les cités les plus importantes furent Simyra, Zarephath (Sarafand), Byblos (Djebail), Arwad (Rouad), Akko (Acre), Sidon (Saïda), Tripoli, Tyr (Sour) et Béryte (Beyrouth). Tyr et Sidon abritèrent tour à tour le siège du gouvernement.

Les Phéniciens, appelés Sidoniens dans l'Ancien Testament et Phéniciens par le poète grec Homère, étaient une peuplade parlant une langue sémitique, associée aux Cananéens de la Palestine antique. Des recherches historiques ont montré qu'ils fondèrent leurs premiers établissements sur la côte méditerranéenne vers 2500 av. J.-C.

1700 avant JC – Maroc

Les origines

Le Maroc est riche en vestiges paléolithiques (galets aménagés, bifaces acheuléens, faciès moustériens), dont des pointes atériennes spécifiques de l’Afrique du Nord (jusqu’à moins 10 000 ans environ) et du Sahara.

Les populations qui s’installèrent peu après dans la région étaient probablement originaires d’Europe et d’Asie, et donnèrent naissance aux ancêtres des Berbères. On sait peu de choses de ces peuples, dont la langue dite libyque est quasi indéchiffrable et présente des similitudes avec le Tifinagh des Touaregs.

1200 avant JC – Crète

Histoire de la Crète

Les nouvelles découvertes archéologiques démontrent que, vers 3000 à 1200 av. J.-C., la Crète fut le centre d'une civilisation florissante de l'âge du bronze, classée sous le nom de civilisation minoenne, qui fut précédée par une étape de développement néolithique datant d'environ 6000 av. J.-C. Le niveau culturel crétois de la période minoenne rivalisa avec celui de l'Égypte et de la Mésopotamie contemporaines de cette époque.

Il y avait sur l'île 90 villes indépendantes, la plus grande étant Cnossos, près de la moderne Héraklion, capitale du royaume du légendaire roi de Crète Minos, qui régna au XVIe siècle av. J.-C. Une des plus anciennes références historiques à la Crète apparaît dans l'Odyssée d'Homère (fin du VIIIe siècle av. J.-C.).

Civilisation Minoenne

Civilisation de l'âge du bronze qui se développa dans l'île de Crète avant l'arrivée des Grecs (voir Achéens). C'était l'une des trois principales cultures de la civilisation égéenne, les deux autres étant la culture mycénienne, qui s'épanouit en Grèce continentale, et celle des Cyclades. Le Minoen atteignit son apogée au IIe millénaire av. J.-C. à Cnossos, Phaïstos, Malia notamment.

On ne découvrit la culture minoenne qu'après la mise au jour, en 1900, d'un grand palais à Cnossos par l'archéologue britannique sir Arthur Evans. Il appela minoenne la civilisation représentée par ce palais, la structure de ce dernier évoquant à ses yeux le labyrinthe du roi légendaire Minos. Le palais de Cnossos fut détruit, sans doute par une éruption volcanique, vers 1750 av. J.-C. Cette date marque la fin de la première phase de l'histoire de la Crète. Une nouvelle dynastie créa une civilisation encore plus brillante. Le palais de Cnossos fut reconstruit à une plus grande échelle v. 1700 av. J.-C. Il s'élevait alors sur trois ou quatre étages et contenait maintes pièces, ainsi qu'une salle du trône somptueusement décorée. Parmi les nombreuses fresques (restaurées), on peut encore apprécier des scènes montrant des athlètes sautant par-dessus un taureau, une pratique qui serait à l'origine de la légende grecque du Minotaure. Dans le palais, des sanctuaires étaient dédiés au culte d'une déesse mère, probablement celle que les Grecs nommèrent Rhéa. À son culte était associée la hache double qui apparaît dans les décors muraux du palais. Les ruines contenaient aussi de splendides sculptures et des objets en métal. Des traces d'un système complexe de poids et mesures furent également découvertes.

La puissance des rois de Cnossos atteignit son apogée vers 1600 av. J.-C., époque à laquelle ils contrôlaient l'aire égéenne tout entière et entretenaient des relations commerciales intenses avec l'Égypte. La destruction de Cnossos et l'effondrement de la civilisation minoenne coïncidèrent avec les débuts de la période faste de Mycènes, en Grèce!; les belliqueux Mycéniens pourraient donc bien être les responsables de la disparition de la civilisation minoenne…

Rhéa

Dans la mythologie grecque, Mère des dieux. C'était une Titanide, fille d'Ouranos et de Gaïa, le Ciel et la Terre, sœur et femme du Titan Cronos. Pendant longtemps, Cronos et Rhéa régnèrent sur l'univers. Cronos, averti qu'un de ses enfants devait le détrôner, chercha à échapper à son destin en dévorant ses enfants. Lors de la naissance de Zeus, Rhéa dupa son mari en lui donnant à avaler une pierre enveloppée d'un lange. Entre-temps, elle avait caché l'enfant en Crète. Plus tard, quand Zeus eut atteint l'âge adulte, il força son père à dégurgiter la pierre et les cinq autres enfants qu'il avait eu de Rhéa : Poséidon, dieu de la Mer!; Hadès, dieu des Morts!; Déméter, déesse de la Terre!; Hestia, déesse du Foyer, et Héra, déesse du Mariage, qui devint la femme de Zeus. Dans la mythologie romaine, Rhéa fut assimilée à Cybèle, la Grande Mère des dieux.

100 avant JC – Bactriane

Scythes

Nom donné par les anciens auteurs grecs à un groupe de tribus nomades indo-européennes qui occupèrent l'Europe centrale et l'Asie au VIIIe siècle av. J.-C. Ce nom désignait tant les Scythes proprement dits, qui habitaient la région appelée Scythie, au nord de la mer Noire entre les Carpathes et le Don (pays aujourd'hui partagé entre la Moldavie, l'Ukraine et la Russie orientale), que les tribus nomades qui peuplaient les steppes entre la Hongrie actuelle et les montagnes du Turkestan. On pense que ces tribus seraient venues de la région de l'Altaï, en bordure de Chine, dans le courant du VIIIe siècle av. J.-C. Elles parlaient une forme d'iranien. Les Scythes gardaient des troupeaux de chevaux, des bovins et des ovins, vivaient dans des roulottes couvertes d'une tente, et étaient connus pour leurs qualités de cavaliers et d'archers. Ils développèrent une riche culture, l'"!art des steppes!", caractérisé par d'opulentes tombes destinées aux rois et aux nobles, et par des objets en bronze et en or d'une remarquable qualité technique et artistique.

Au début du VIIe siècle av. J.-C., les Scythes avancèrent vers le sud de la mer Caspienne et envahirent le royaume de Médie, mais ils furent repoussés en 625 par le roi Cyaxare. Peu après le milieu du IVe siècle av. J.-C., les Scythes qui occupaient les plaines au nord de la mer Noire furent soumis et largement exterminés par les Sarmates, qui donnèrent leur nom à la région. Au IIe siècle av. J.-C., les tribus scythes d'Asie centrale envahirent l'Empire parthe, au sud-est de la mer Caspienne. Vers 130 av. J.-C., elles progressèrent vers l'est dans le royaume de Bactrie (aujourd'hui en Afghanistan) et, au Ier siècle av. J.-C., elles envahirent l'ouest et le nord de l'Inde, qu'elles dominèrent pendant cinq siècles.

200 après JC - Gaule

Druidisme

Religion des Celtes, peuple qui occupait la Gaule et les îles Britanniques actuelles entre le IIe siècle av. J.-C. et le IIe siècle apr. J.-C. En Irlande, le druidisme survécut encore deux ou trois siècles. Les druides croyaient en l'immortalité de l'âme et en sa transmigration au moment de la mort. Selon Jules César, ils pensaient descendre d'un être suprême, mais cette information est peu fiable puisqu'elle trouve sa source dans un écrit peu objectif de Posidonius, philosophe et historien stoïcien.

Si l'on en croit les anciens récits, les druides faisaient office de prêtres, d'enseignants, de juges et d'administrateurs civils, et avaient, à leur tête, un grand druide investi du pouvoir suprême. Ils étaient répartis en trois catégories : les devins, les bardes et les prêtres et étaient assistés par des prophétesses ou sorcières qui ne jouissaient cependant pas des mêmes pouvoirs ni des mêmes privilèges. Ils connaissaient fort bien l'astrologie, la magie et les pouvoirs mystérieux des plantes et des animaux. Leurs rites se déroulaient habituellement dans des forêts de chênes, arbres qu'ils vénéraient au même titre que le gui. Les archéologues pensent que les dolmens, ces monuments en pierre que l'on retrouve dans les régions où fleurit le druidisme, leur servaient très probablement d'autels et de temples. Des siècles après, Stonehenge survit toujours au druidisme.

Les druides poussèrent leur peuple à résister aux invasions romaines mais leur pouvoir fut affaibli par la rébellion des guerriers gaulois qui enviaient leur autorité politique. La supériorité de la force militaire romaine ainsi que la conversion ultérieure de nombreuses personnes au christianisme eurent raison de cette institution.

1220 après JC – Rhénanie

Sixième croisade

La sixième croisade est menée par l’empereur Frédéric II qui, dès 1215, a fait le vœu de diriger une expédition sainte. Il renouvelle sa promesse à la papauté en 1220 mais, pour des raisons de politique intérieure, il diffère son départ. La menace d’excommunication faite par le pape Grégoire IX reste sans réponse. Irrité par ce nouveau retard, ce dernier met sa menace à exécution en 1227. Frédéric II s’embarque alors pour la Terre sainte en juin 1228 et rejoint à Acre la majeure partie de son armée. Il cherche à récupérer Jérusalem en négociant avec le sultan égyptien Al-Kamil. Ces négociations débouchent sur un traité de paix signé à Jaffa en 1229, par lequel les Égyptiens rendent Bethléem, Nazareth, Silon ainsi que Jérusalem et les routes d’accès aux villes saintes. Ce traité, respecté pendant dix ans, est toutefois mal perçu par l’ensemble de la chrétienté qui n’assimile pas la croisade à un jeu diplomatique.

Le succès diplomatique remporté par Frédéric II est consolidé, à partir de 1237, par la croisade engagée par Grégoire IX. Cette " Croisade des barons " obtient également par la négociation la restitution d’une grande partie du royaume de Jérusalem (1239-1241).

Amour courtois

Code de relation définissant de manière particulière les relations entre amants aristocratiques, en Europe occidentale, pendant le Moyen Âge.

Influencé par les idées contemporaines de chevalerie et de féodalité, l’amour courtois trouve également ses sources dans la poésie latine, comme les poèmes d’Ovide — l’Art d’aimer (Ars amandi) ou Remidia amori —, et dans les correspondances amoureuses de l’époque entre hommes d’Église et moniales.

Il semble que l’amour courtois a d’abord été un fait littéraire, même s’il se fonde sur des comportements sociaux attestés. Peu représentatif de la réalité dominante — telle qu’elle est décrite par les chansons de geste —, l’amour courtois apparaît comme une "!fiction!"!; sa tradition la plus méridionale ou fin’amor aura de profonds retentissements sur notre culture.

La tradition du fin’amor (ou fine amor) veut qu’un chevalier s’enflamme pour une femme mariée, de naissance aussi haute (ou souvent plus haute) que la sienne, généralement l’épouse de son seigneur. Il doit prouver sa dévotion par des actes héroïques et des écrits amoureux présentés anonymement à sa bien-aimée. Ce "!jeu érotique!" peut durer très longtemps et est socialement admis parce qu’il reste secret, sert les intérêts du seigneur — qui s’attache de cette façon des chevaliers fidèles — et ne menace ni le contrat matrimonial, ni le sacrement religieux du mariage.

De même, l’asag, technique amoureuse axée sur une jouissance de la nudité, tente d’introduire l’idée de tendresse et d’amitié. Le désir restant systématiquement non assouvi, cet usage reçoit également l’approbation de la société médiévale. L’amour courtois offre en définitive aux hommes et, dans une moindre mesure, aux femmes, la possibilité d’échapper aux contraintes d’un mariage qu’on les a, le plus souvent, forcés à contracter.

De l’amour courtois sont nés quelques-uns des plus beaux chefs-d’œuvre littéraires du Moyen Âge : Lancelot ou le Chevalier à la charrette (v. 1170) de Chrétien de Troyes, Tristan et Isolde (1210) de Gottfried de Strasbourg, le Roman de la Rose (v. 1236) de Guillaume de Lorris et les récits se rapportant à la légende du roi Arthur.

1680 – Amérique

La situation en Angleterre

…Jacques II succéda Charles II. Catholique irréductible, celui-ci se fit immédiatement détester par l'extrême violence avec laquelle il réprima la rébellion du duc de Monmouth (fils illégitime de Charles) en 1685. Il nomma des catholiques au gouvernement, dans l'armée et à l'université. En 1688, les Édits de tolérance, permettant la liberté religieuse aux dissidents et aux catholiques, et la naissance d'un fils, poussèrent les opposants à agir!; ceux-ci craignaient en effet l'installation, sur le trône, d'une dynastie catholique. Ils firent appel à Guillaume d'Orange, stathouder protestant des Provinces-Unies de Hollande et gendre de Jacques II, qui débarqua en Angleterre avec une armée, en novembre 1688. À l'arrivée de Guillaume, les armées du roi passèrent du côté protestant et Jacques II prit la fuite.

Guillaume assura provisoirement le contrôle du gouvernement. En 1689, lui et Marie II reçurent conjointement la couronne, à la condition d'accepter la Déclaration des droits qui affirmait la prépondérance du Parlement. À la royauté de droit divin succédait une royauté politique et nationale. Cette glorieuse révolution se fit sans effusion de sang et la Déclaration des droits reste, encore aujourd'hui, la base de la monarchie constitutionnelle britannique. Le Traité sur le gouvernement civil de John Locke (1690) en donna une remarquable justification théorique.

En Écosse et en Irlande, les jacobites — partisans de Jacques II et des Stuarts — restaient nombreux. Les deux régions furent finalement soumises, mais au prix du massacre de Glencoe en Écosse et de la bataille de la Boyne, et d'une âpre répression en Irlande...

Histoire du Connecticut

Lorsque la vallée du Connecticut a été explorée pour la première fois par le Hollandais Adriaen Block, en 1614, la région était peuplée par des Amérindiens du groupe des Algonquins, notamment des Mohicans et des Pequots. Le commerce de la fourrure s’est rapidement développé, incitant les Anglais à fonder un comptoir commercial à Windsor dès 1635. Les sols fertiles et les richesses forestières ont très vite attiré des colons puritains du Massachusetts!; une importante immigration s’est alors mise en place, provoquant le soulèvement des Pequots qui furent exterminés par les colons (1636-1637). En 1662, toutefois, une charte royale, sur l’initiative de Charles II d’Angleterre, a permis de fixer les frontières de ce qui allait devenir le Connecticut.

1850 – Italie

Guerre de Crimée

Conflit armé entre la Russie et une coalition comprenant le Royaume-Uni, la France, le royaume de Sardaigne et l’Empire ottoman, de 1853 à 1856. Cette guerre fut un tournant décisif de l’histoire politique européenne durant la période post-napoléonienne.

Encyclopédie Microsoft® Encarta® 99

Samsara - accueil    Précédente

channel@samsara-fr.com